PhiloWeb Index du Forum
PhiloWeb Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Echos des colloques, confèrences...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PhiloWeb Index du Forum -> Philosophie -> Discussions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sankan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 227
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 龍 Dragon
Point(s): 23
Moyenne de points: 0,10

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 06:05 (2008)    Sujet du message: Echos des colloques, confèrences... Répondre en citant

Résumé des confèrences au C.U.M ces derniers temps:


  




Source
  

Ce fut un grand moment où le célèbre sociologue Edgar Morin, nous dévoila sa vision de la responsabilité, solidarité et de l'éthique sociale. La responsabilité et la solidarité étant pour lui deux principes fondamentaux à l'idée de morale dans la vie sociale. Dans une recherche historico-généalogique il distingue communauté et société. Société au sens de solidarité profonde, manifestant une certaine parenté mais contenant tout de même des conflits intérieurs du fait de certains besoins (il fait tout d'abord un parallèle avec les sociétés animales) mais réglant ces problèmes pacifiquement par la soumission. Dans la communauté il y aussi cette solidarité pour résoudre un problème venant de l'extérieur, les conflits éventuels ne peuvent pas dans ces communautés pousser jusqu'à l'auto-destruction de la communauté.

L'humain hérite des points négatifs et positifs de la communauté et de la société, la communauté au sens de solidarité pour lé défense extérieur et de la société au sens de l'egoïsme pour les besoins.

Puis il en vient au concept de Nation dont la cohésion est beaucoup plus forte que celle des empires du fait que le peuple appartient au même sol, à la même ethnie. Le mot qui alors déterminé la cohésion, le mot patrie, revêt un tout autre sens et empreinte le caractère affectif et quasi mythologique dans la constitution représentatif de son appartenance. L'ennemi stimule et renforce ce sentiment, parce qu'il est autre. 

Puis il montre lé dégénérescence de la solidarité traditionnelle, celle des grandes familles (grand père, père et fils dans la même maison), celle des village et dans le travail. Du fait évidement de l'individualisme grandissant qui certes procure la responsabilité et l'autonomie mais amène tout aussi à l'égocentrisme. 

Dans cette société, la spécialisation (dans le travail), la recherche de la solitude dans un soucis d'efficacité et de concurrence fait perdre de vue l'ensemble, la totalité dans laquelle nous nous trouvons et qui sans nous ne fonctionne pas, donc une perte de sentiment d'appartenance dans quelque chose dont nous ne nous reconnaissons plus. Et pourtant paradoxalement ce quelque chose dont nous nous ne reconnaissons plus nous en sommes dépendant.

Pour Edgar Morin, qui certes n'est plus aussi optimiste qu'il était quelques années auparavant (c'est lui qui le dit) la solidarité est endormie et c'est à nous de la réveiller. Comment la réveiller ? Voilà la thème et l'enjeu de cette conférence. Il donne deux suggestions: les maisons de la solidarité (maison dans chaque grande ville réunissant des associations ayant des mêmes tendances et pouvant travailler ensemble dans un souci d'efficacité et de regroupement de l'expérience. (il prend cet exemple des États Unis, en Californie. Puis au lieu de faire un un service militaire (l'époque à laquelle il proposait cela, était l'époque où le service aller vers sa fin mais durait beaucoup plus qu'une journée (notre Journée d'appel à la nation) ) il proposait de faire un service civique de solidarité, aidant les associations, pompiers pendant les catastrophes, mais ayant aussi comme ordre de ne pas s'arrêter seulement en France.  

Ces suggestions ayant comme but de régénérer donc cette solidarité et réformer la pensée et le concept d'éthique. Une éthique pour nous même, pour la société et pour l'humanité, dans une communauté de destin. Il faut faire passer "l'humanité provisoire", celle de l'altruisme, de l'égalité, de fraternité que l'on éprouve durant la séance d'un film ou la lecture d'un roman, faire passer cette "humanité provisoire" au long terme et dans l'effectivité de tous les jours. C'est un problème criant, car la solidarité est vitale pour faire accéder la société dans une hégémonie du mieux, celle de la qualité et non de la quantité. 
 

Comme on peut le constater sur cette photo il n'y avait pas grand monde à cette conférence peut-être parce que le journal Métro s'était trompé dans les dates.


  

Voici une video exposant la fin du discours d'Edgar Morin:


  

Par contre il y avait beaucoup de monde à là conférence du lendemain, mais je ferais son bilan un peu plus tard. Je vous laisse les photos et vidéos pour le moment.


 










  


Dernière édition par Sankan le Lun 6 Oct - 06:08 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Oct - 06:05 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poteau
Correctrice des fautes

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 129
Point(s): 3
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 06:07 (2008)    Sujet du message: Echos des colloques, confèrences... Répondre en citant

Je suis arrivée tard (14h30) et étant donné qu'il n'y avait plus de place, j'ai du suivre debout dehors, devant un écran mais je ne regrette pas: j'étais venue spécialement pour Abdenour BIDAR (d'ailleurs sur l'écran on voyait une pancarte avec écrit Jean-Michel GALY devant lui, c'était troublant) et je ne regrette pas une seconde de m'être tapé toute les petites vieilles (mais qu'est ce qu'elles faisaient là? Elles ont cru que c'était un concert Julio Iglesias? [...]) qui parlaient fort juste histoire de faire ch*er.
Cet exposé était en quelques sortes un résumé (avec quelques éléments en plus et d'autres en moins) du cours que l'on avait eu avec lui. J'ai donc pu suivre avec attention et avoir une bonne compréhension de son exposé. Bref, c'était génial, ce prof est fantastique.
Je suis partie aprés (l'autre était d'une mollesse...).
_________________
"Par modestie, Dieu n'existe pas."
Raymond Queneau
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:46 (2018)    Sujet du message: Echos des colloques, confèrences...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PhiloWeb Index du Forum ->
   Discussions
Toutes les heures sont au format GMT + 10 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template higlightSilver created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com